Produits hydro-alcooliques: Attention!

L’épidémie COVID19 impose de nouveaux gestes et de nouvelles habitudes à tous. Outre le port du masque, il est conseillé de se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Au cas où l’on a pas accès à de l’eau et à du savon, les mains peuvent être désinfectées à l’aide d’une solution hydro-alcoolique.

S’il était très difficile de s’en procurer au début de l’épidémie, ces flacons et autres distributeurs sont désormais entrés dans notre quotidien… que cela soit à la maison ou à l’entrée des magasins.

Attention: Ces gels doivent être utilisés exclusivement sous la surveillance d’un adulte et être stockés en toute sécurité. Il faut en effet éviter qu’ils soient ingérés mais veiller à ce qu’il n’y ait pas de projection de ces produits dans les yeux. Si l’on doit absolument y avoir recours, le mieux est de l’appliquer soi-même sur les mains de l’enfant. Oubliez également les gels aromatisés qui pourraient être appétants et conservez les flacons dans une armoire fermée. Privilégiez le lavage à l’eau et au savon.

A savoir:
Au mois de mars 2020, le Centre Antipoisons situé en Belgique (auquel est relié Luxembourg) a reçu 1000 appels supplémentaires par rapport à la même période l’an dernier. En cause: l’ingestion de savons, de détergents et de gels à main ainsi que d’autres produits utilisés dans la maison ou dans le jardin. Une hausse qui s’est encore accentuée au mois d’avril.

Quelques chiffres: Le nombre d’appels pour l’exposition à l’eau de Javel a été multiplié par douze, pour les gels à main par six, pour les désinfectants à usage non humain par quatre et pour les huiles essentielles par trois. (Source: www.centreantipoisons.be)