Les premiers repas de bébé

Votre enfant est prêt pour ses premiers repas solides?

Gardez cependant à l’esprit que votre enfant reste un nourrisson pendant toute la première année de sa vie. En d’autres mots, le lait maternel ou les laits en poudre sont essentiels et doivent être apportés dans un rapport de 50:50.
Si l’enfant ne mange pas d’aliments complémentaires au début du 11e mois, il faudra demander un avis médical afin d’exclure tout manque de nutriments pouvant mener entre autres à une anémie ferriprive. Une carence en fer peut en effet entraîner une diminution de l’appétit.

Qu’en est-il des aliments complémentaires végétariens et végétaliens?
Elle peut être acceptée tant qu’elle est équilibrée, comme toute autre forme de nutrition mais l’apport en fer devra être surveillé. A noter avec le régime végétalien: l’apport en vitamine B12 devra être complété et les boissons végétales ne sont pas un substitut du lait, mais une boisson. En raison – entre autres – de la forte douceur ou du sel ajouté, elles ne doivent être introduites qu’après l’âge de 1 an. Les boissons d’origine végétale diffèrent fondamentalement des besoins nutritionnels d’un nourrisson.

Mise en garde
Dans la première année de sa vie, votre bébé a besoin de lait d’origine animale pour grandir et se développer. Si l’allaitement n’est pas possible, il faudra avoir recours aux laits en poudre. Malheureusement, il n’y a actuellement aucune formule végétalienne qui pourrait être recommandée. Il est possible d’allaiter votre enfant en étant végétarien ou végétalien, tant que vous faites attention à une alimentation très équilibrée, avec une supplémentation végétalienne et éventuellement des tests sanguins pour contrôler. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un nutritionniste pour prévenir la malnutrition.

Pour bien commencer avec les « aliments complémentaires » solides
Le nom dit tout: on débute un régime alimentaire en complément du lait (maternel ou en poudre) et celui-ci doit rester majoritaire, surtout au début. Les aliments complémentaires deviendront de plus en plus importants au fil des mois pour représenter, à la fin de la première année de vie, idéalement la moitié des besoins en calories. L’objectif initial de l’alimentation complémentaire est d’initier les bébés à l’alimentation familiale et de créer ainsi une transition harmonieuse.

Les étapes
Certains enfants apprécieront particulièrement cette nourriture complémentaire et mangeront de véritables petites portions dès le départ… d’autres n’accepteront au début que quelques petites cuillères. Dans un premier temps, il est important de proposer ces compléments sans aucune contrainte et sous une forme variée, chaque enfant pouvant ainsi s’habituer à son rythme. Au début, l’enfant voudra peut-être téter du lait après quelques cuillères… mais il mangera progressivement plus à table. Certaines situations ne seront également pas propices, en cas de rhume par exemple.

Le choix des premiers aliments
Il est courant de commencer par les légumes, de préférence les carottes et les panais, mais cela varie selon les régions. En Angleterre, le premier repas sera constitué d’une bouillie. La règle, mais surtout le bon sens, impliquent que les parents préparent un fruit ou légume de saison qu’ils connaissent déjà, de préférence issu de nos régions. Le mode d’alimentation (cuillère ou doigts de bébé) sera laissé au choix des parents. Les risques de « fausse-route » sont assez faibles tant que les fruits et légumes sont ronds et lisses. Les tomates cocktail et les raisins seront coupés en deux. Veillez également à ne pas nourrir bébé lorsqu’il est couché et veillez à ce qu’il soit assis. Ce conseil valant également pour les aliments en purée.

Important
Une fois que deux repas quotidiens auront été introduits, veillez à offrir de l’eau à l’enfant en quantité suffisante. Gardez à l’esprit que manger ne représente pas seulement un apport alimentaire mais fait également partie des soins essentiels à apporter à l’enfant. Portez-lui toute votre attention lorsque vous le nourrissez Manger avec les soins nécessaires des parents
Veuillez porter toute votre attention à votre enfant lorsque vous le nourrissez. Ceci est particulièrement important au début pour des raisons de sécurité: vous remarquerez tout de suite s’il rencontre un problème de déglutition, s’il veut plus de nourriture – plus rapidement ou plus lentement – ce qu’il aime et quand il en a assez. L’enfant vous montrera clairement lorsqu’il voudra manger lui-même, essayer de nouvelles choses ou s’il n’a tout simplement pas faim. Il faut du temps pour s’habituer au goût, attendez quelques jours pour voir s’il digère facilement un nouvel aliment et SOYEZ PATIENT.

Pas de tablettes, smartphones et cie!
Manger est un régal pour les sens! Manipuler les aliments, les écraser pour comprendre la consistance, les sentir, les déguster, les avaler… Tout cela est important pour votre enfant. Ne le submergez pas de stimuli supplémentaires et inutiles, votre enfant devrait pouvoir manger dans une atmosphère calme où rien ne vient troubler l’apprentissage et la sensation de satiété.

Aliments inappropriés pour tous les bébés pendant la première année:
Ces aliments représentent un risque d’intoxication alimentaire car le système immunitaire du bébé n’est pas encore complètement développé ou il existe un risque d’étouffement.

Miel et sirop d’érable: empoisonnement possible par les toxines botuliques
Sel et sel de table: mauvais pour les reins
Sucre et édulcorants artificiels: affectent le goût du bébé et la quantité acceptable est rapidement dépassée chez les bébés
Quark: sollicite les reins car il est très riche en protéines
Lait cru: risque de salmonelles
Oeufs crus: (y compris dans la purée) risque de salmonelles
Salade: ne peut pas encore être mâchée par le bébé
Légumineuses, choux, oignons, ail: peuvent provoquer des ballonnements
Bouillie de céréales fraîches: trop difficile à digérer
Noix entières: risque d’étouffement
Alcool: toxique pour les enfants
Épices très relevées: mal tolérées par les bébés.

Retrouvez l’article intégral sur ce thème en langue allemande sur www.liewensufank.lu