Passage à une alimentation solide

L’introduction des premiers aliments solides chez l’enfant suscite de nombreuses questions. L’Initiativ Liewensufank répond en effet  quotidiennement à de jeunes parents qui cherchent des informations précises à ce sujet. Malheureusement, on constate qu’il existe beaucoup de désinformation dans ce domaine, beaucoup de demi-vérités, des mythes, de mauvaises habitudes familiales, etc. Après sélection de quelques sources et consultation des recommandations du « Bundeszentrum für Ernährung » (centre fédéral allemand de nutrition), voici quelques extraits de la nouvelle brochure « Guten Appetit » qui sera prochainement disponible en allemand sur www.liewensufank.lu.

Le goût se développe très tôt
Celui-ci ne se développe pas lors de l’introduction du premier aliment complémentaire mais déjà dans l’utérus. En avalant du liquide amniotique, l’enfant découvre déjà toute une palette de saveurs puisées dans la nourriture de la mère. Il en va de même pour l’allaitement maternel. Une alimentation équilibrée pendant la grossesse et l’allaitement est donc non seulement bon pour la santé de la mère, mais favorise également le développement du goût chez l’enfant à un stade précoce. A contrario, les laits en poudre ont souvent le même goût car ils sont fabriqués industriellement.

Allaitement maternel et aliments complémentaires
L’allaitement maternel exclusif reste toujours le meilleur choix pour votre bébé jusqu’au 6ème mois accompli. L’enfant ne reçoit ni lait en poudre, ni jus, ni thé et eau, le lait maternel fournissant tous les nutriments nécessaires au bébé pour que son corps et son cerveau se développent de manière optimale. Si cela n’est pas possible, l’enfant pourra également bénéficier des bienfaits du lait maternel lors de l’allaitement partiel. Si vous ne pouvez pas allaiter votre bébé à toute heure, vous pouvez toujours lui donner au biberon du lait maternel que vous aurez pompé à l’aide d’un tire-lait. Si l’allaitement s’avère difficile, voire douloureux, n’hésitez jamais à appeler la hotline bébé (tél: 36 05 98) car de nombreux problèmes d’allaitement peuvent être résolus.

Quand faut-il introduire des aliments complémentaires?
L’OMS recommande que les bébés soient exclusivement allaités pendant 6 mois et qu’ils continuent à recevoir du lait maternel jusqu’à l’âge de 2 ans ou plus, aussi longtemps que la mère et l’enfant le souhaitent. Les aliments complémentaires ne doivent pas être donnés avant le début du 5ème mois car les reins et surtout les intestins ne sont pas encore complètement développés. Cela augmenterait le risque de maladies infectieuses, entraînerait une prise de poids problématique et favoriserait les allergies.

Notons que l’introduction idéale d’aliments complémentaires se fait sous la protection de l’allaitement maternel. Cette règle s’applique aux enfants sains et nés à maturité. Chez les bébés malades ou prématurés qui peuvent avoir des besoins nutritionnels différents, il est donc conseillé de discuter des aliments complémentaires avec le médecin traitant et/ou avec un nutritionniste.

Le moment idéal est-il en relation avec l’âge de l’enfant? La réponse est claire: non! Les bébés se développent chacun à leur propre rythme et certains seront « prêts à manger » au début du 5ème mois, tandis que d’autres le seront seulement à 7 mois et demi. Parmi les signes qui peuvent indiquer que l’enfant est prêt:

  1. Le bébé se tient assis avec un minimum de soutien et tient sa tête droite de lui-même. Il est heureux sur les genoux de ses parents.
  2. Le réflexe de poussée de la langue, par lequel le bébé pousse automatiquement les aliments solides hors de la bouche, a disparu.
  3. La coordination main-œil-bouche est acquise. Les aliments ou les cuillères sont dirigées vers la bouche.

Notre conseil: Il est important que votre bébé participe aux repas de famille relativement tôt. Partager des repas signifie non seulement manger de la nourriture, mais aussi être socialement et culturellement orienté.

Votre bébé est prêt pour ses premiers repas solides?
Voici des conseils concrets concernant l’alimentation végétarienne et les aliments à éviter! Par ici…

Retrouvez l’article intégral sur ce thème en langue allemande sur www.liewensufank.lu