Guêpes: Empêcher qu’elles s’installent…

... dans des lieux défavorables.

C’est au coeur de l’été que les guêpes nous dérangent… lorsque l’on remarque une intense activité dans un nid à proximité ou dans la maison, ou encore lorsqu’on doit partager notre repas avec elles sur la terrasse.

Les restrictions de sortie et les températures actuelles ont déjà permis d’observer de nombreuses guêpes! C’est le moment idéal pour intervenir facilement et en douceur sans dommage quelconque.

La majorité des observations de guêpes en ce début d’année correspondent à des guêpes polistes ou encore à des guêpes et abeilles solitaires. Les guêpes polistes ne forment que de petits nids avec peu d’individus et ne sont que peu agressives. Ces espèces ne viennent pas non plus grignoter notre nourriture. Les abeilles et les guêpes solitaires ne forment pas de regroupements sociaux, ce qui explique leur absence de comportement de défense. Notons également que leur dar est faiblement développé, voire inexistant, de sorte qu’elles ne piquent jamais intentionnellement.

©Jérôme Morbé

Dans les semaines à venir, de plus en plus de jeunes reines d’espèces de guêpes sociales vont essayer de construire un nid et d’établir une colonie. Dans ce contexte, il est intéressant de savoir que seule 1 sur 10 y parviendra. Ajoutons que seules 2 des 15 espèces de guêpes sociales présentes au Luxembourg, formant des colonies et vivant ensemble dans des nids, représentent réellement un potentiel conflit avec l’homme.

De manière générale, les guêpes sont des animaux utiles qui jouent un rôle fondamental dans l’équilibre de la nature. Elles pollinisent les fleurs, font office de « police sanitaire » et chassent des insectes, ce qui en fait des agents de lutte naturels contre les nuisibles.
En tolérant les nids dans les endroits non problématiques, on se fait donc à soi, mais aussi à la nature, une grande faveur.

Il existe de nombreux cas de coexistence non problématique entre les humains et les guêpes, et avec un comportement adéquat, il y a peu de danger, même à proximité du nid. De plus les guêpes sont des animaux s’accoutumant facilement – si elles connaissent des personnes en particulier, leurs voix et habitudes, alors elles ne seront plus perturbées par leur présence. Donc, à moins qu’il n’y ait une personne allergique dans la maison, le nid devrait être toléré. En outre, la destruction non justifiée de nids est interdite par la loi pour la protection de la nature. Les nids ne représentant pas de danger direct n’ont donc pas le droit d’être détruits.

Si vous souhaitez éviter tout problème potentiel lié aux nids de guêpes, vous devriez empêcher leur installation dans les endroits défavorables.
En avril et mai, jusque début juin, la majorité des nids en sont encore à leur début. A ce stade, ils sont encore très sensibles aux perturbations et peuvent être chassés :

  • Vérifiez régulièrement les hangars sombres, les abris, les maisons de jeux pour enfants, et troublez la reine dès le début de la construction. Gardez également un œil sur les vieux trous de souris.
  • Mettez quotidiennement les volets roulants en mouvement, en particulier au niveau des terrasses, des balcons et des chambres.
  • Dans les endroits particulièrement difficiles d’accès, comme sous les planches de terrasse, les huiles essentielles peuvent être utilisées à titre préventif, comme par exemple le clou de girofle, l’eucalyptus, l’arbre à thé, le cèdre, le citron, la noix ou un mélange de ceux-ci, imbibé sur une boule de coton ou directement pulvérisé à l’endroit en question (1 part d’huile – 10 parts d’alcool)

Si vous n’êtes pas sûr ou si un nid s’est tout de même établi dans votre maison, nos conseillers en guêpes, pour la plupart bénévoles, tenteront malgré le contexte actuel de vous aider par téléphone.

Vous pouvez joindre la ligne d’assistance téléphonique de natur&ëmwelt a.s.b.l.  au 621 969 444 et laisser un message, ils essaieront de vous mettre en contact avec un consultant approprié dans les plus brefs délais. Il est également possible d’obtenir les coordonnées des conseillers locaux auprès des municipalités, des centres de conservation de la nature, des parcs naturels et des stations biologiques.

Ne manquez pas de consulter le dépliant trilingue riche en informations sur les différentes guêpes et le comportement à adopter en cas de rencontre avec ses animaux.