« Léiwe Kleeschen » – La Saint-Nicolas…

"Léiwe Kleeschen, gudde Kleeschen..." Le 6 décembre, Saint-Nicolas rendra visite à tous les enfants sages pour leur apporter des friandises et des cadeaux... Retour sur la légende !

fete-saint-nicolasOn raconte qu’il y a très longtemps, dans la ville de Myre en Cappadoce (la Turquie actuelle), vivait un Evêque appelé Saint-Nicolas. Tout le monde l’aimait car il prenait soin des pauvres et protégeait les faibles.

Une année, l’hiver fut très rude. Un pauvre homme envoya alors ses trois enfants, avec un âne, dans la forêt pour rapporter du bois… Mais, il durent aller tellement loin qu’ils finirent par se perdre. Tout à coup, ils aperçurent une maison… Mais les pauvres n’avaient pas de chance: c’était la demeure d’un méchant boucher qui les enferma immédiatement dans son saloir !

Heureusement, l’âne rencontra Saint Nicolas et lui raconta toute l’histoire… Arrivé chez le boucher, l’évêque refusa sévèrement tout ce que lui proposait le méchant homme et réclama… du petit salé ! Le boucher prit peur et s’enfuit, tandis que l’Evêque sauvait les petits enfants !

Depuis ce jour, Saint- Nicolas offre chaque année des cadeaux aux enfants sages.

Au Luxembourg…

Le Kleeschen rend visite aux enfants dans presque toutes les villes. Il prend même le bateau pour se rendre à Remich ! Housecker, le père fouettard, l’accompagne et distribue des « rudden », des petites baguettes de bois pour donner des fessées aux enfants qui ne sont pas sages… Mais cela n’arrive jamais en réalité, ce sont plutôt « les grands » qui en reçoivent ! Voir les dates de sa tournée…
A partir de la mi-novembre, les enfants déposent chaque soir leurs pantoufles devant la cheminée ou la porte d’entrée afin d’y trouver des friandises et autres petites surprises le matin… Une façon de patienter jusqu’au « Grand Jour »* où ils recevront leurs cadeaux. Pendant les semaines qui précèdent la venue du « Kleeschen », on savoure également des « Boxemännercher » (voir une recette).

La chanson

Léiwe Kleeschen,gudde Kleeschen, bréng ons Saachen allerhand,
fir ze kukken, fir ze schmaachen aus dem schéinen Himmelsland!
Bei der Dir, do stin eis Tellren, beien een an enger Rei.
‘T läit och Hee do fir däin lesel, duerfir bréng ons Spillgezei, (bis)

Retrouve également les paroles de la chanson « Grand Saint-Nicolas… »

lettre-saint-nicolasLa lettre à Saint-Nicolas

Très importante, la lettre à Saint-Nicolas… Les plus grands useront de leur plus belle écriture, les plus jeunes peuvent aussi faire de très jolies lettres en faisant des collages avec ce qu’ils désirent sur une belle feuille. Si tu manques d’inspiration, voici quelques modèles de papier à lettres à imprimer…
Tu peux aussi imprimer des jouets à colorier, les découper et les coller sur ta lettre !

Sankt Nikolaus, Sinterklaas et Santa Claus !

Saint-Nicolas gâte de nombreux enfants dans le monde entier: chaque année, il doit se rendre en Hollande, en Autriche, en Grèce… En Allemagne, c’est avec une luge que « Sankt Nikolaus » fait sa tournée, accompagné de son ami  » Ruprecht « . Nos petits voisins belges écrivent une lettre à Saint-Nicolas et le soir du 5 décembre, ils n’oublient jamais de laisser une carotte pour l’âne qui l’accompagne (et parfois un verre de whisky pour que le « Grand Patron » se réchauffe.

Saint-Nicolas est  » le patron des enfants » depuis le Moyen Âge, mais il ne « passa plus » dans de nombreux pays à partir du XVIe siècle. Ce sont les Hollandais qui accueillent Sinterklaas depuis le plus longtemps. Au début du XVIIe siècle, certains d’entre eux émigrèrent aux États-Unis et fondèrent la future ville de New York. C’est ainsi que Sinterklaas devint Santa Claus !

Il profita de l’occasion pour échanger sa mitre contre un bonnet, troqua sa crosse par un sucre d’orge et utilisa 8 rennes pour tirer un traîneau… C’est un célèbre poème « A Visit From St. Nicholas » publié le 23 décembre 1823 dans le journal Sentinel, de New York qui rendit ce personnage célèbre dans le monde entier.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page