Jeunes parents: Des questions?

Photo: www.liewensufank.lu

Tout au long de l’année, la Baby Hotline de l’Initiativ Liewensufank permet aux futurs et jeunes parents de poser gratuitement des questions sur la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, le quotidien avec le bébé/enfant, ou encore la législation. Aide et soutien peuvent également être apportés dans des situations difficiles par l’équipe qui est composée de femmes spécialement formées et expérimentées.

L’écoute est proposée en Luxembourgeois, Allemand, Français et Anglais. Le Portugais peut être proposé sur demande.


Permanence du lundi au vendredi de 9h à 11h30, ou par mail: berodung@liewensuffank.lu.
En dehors des heures d‘ouverture, il est possible de laisser un message sur le répondeur en ayant la garantie d‘un rappel dès que possible. Pendant les vacances scolaires, la Baby Hotline est joignable le mardi et le jeudi

Voici quelques sujets régulièrement abordés, peut-être y trouverez-vous déjà des réponses.

– Allaitement –

« J’ai des incertitudes avec mon bébé lorsque je l’allaite, je ne parviens pas à trouver une bonne position, j’ai l’impression qu’il ne prend pas le bout correctement car j’ai des douleurs. A qui est-ce que je peux m’adresser pour avoir de l’aide? »
Nous vous proposons l’aide d’une conseillère en allaitement (formée par l’AFS (Arbeitsgemeinschaft Freier Stillgruppen) ou d’une consultante en lactation certifiée IBCLC (International Board Certified Lactation Consultant). Elles assistent les femmes qui souhaitent allaiter et celles qui allaitent tout au long de leur temps d’allaitement par un « abo-allaitement ». Plusieurs consultations d’allaitement à des moments clés). Cependant une aide individuelle est possible à tout moment. La conseillère/consultante sera à votre écoute et fixera un rendez-vous à votre convenance. Les problèmes seront analysés et vous trouverez des solutions ensemble, pour votre bien et celui de votre bébé.
A consulter également, la brochures gratuite « Allaiter de A à Z » : www.liewensufank.lu

« Mon bébé de 3 semaines veut boire très souvent et très longtemps, dès la fin de l’après-midi ou début de la soirée. Parfois, il boit sans interruption, avec seulement de courtes pauses, jusqu’à deux heures. Est-ce normal ? Je ne suis pas sûr d’avoir assez de lait et je me demande si je dois compléter sa nourriture au lait artificiel? »
C’est un phénomène tout à fait normal, également appelé « clusterfeeding ». Le niveau de prolactine (l’hormone responsable de la production de lait) diminue quelque peu le soir et le bébé doit donc en quelques sortes « garantir » sa quantité de lait pour le lendemain en tétant plus souvent. S’il a bu suffisamment longtemps, il sera rassasié et fera probablement une pause plus étendue. Le niveau de prolactine augmentera à nouveau pendant la nuit et sera suffisamment élevé le matin.

« On m’a recommandé d’espacer les repas de minimum 2 heures afin d’éviter que le lait frais ne rentre en contact avec du lait non digéré, ce qui donnerait mal au ventre au bébé. Cela fonctionne la plupart du temps, mais mon bébé a parfois envie de boire plus souvent et j’ai du mal à tenir jusqu’au prochain repas. Puis-je l’allaiter plus souvent ? »
Aucune étude ne démontre la nécessité de respecter cet écart « minimum » entre les tétées. Le lait maternel est digéré très rapidement et ne nuit pas au bébé s’il boit à intervalles rapprochés. Dans les premiers jours et les premières semaines, il peut même être préjudiciable d’imposer cet écart minimum. L’expérience a montré que les repas fréquents n’entraînaient pas une augmentation des coliques et des douleurs abdominales, mais est même avantageux afin d’augmenter la production lactée et pour que le bébé aura assez de lait. Ute Rock.

A la maternité, on m’a dit que je ne devrais pas permettre à mon bébé de téter pour son confort afin qu’il ne confondre pas mon sein avec une tétine et qu’il ne devrait téter que lorsqu’il a faim. »
Contrairement à ce que l’on peut croire, les tétées de confort font également partie de l’allaitement. Tout d’abord elles rassurent le bébé et lui permettent de se calmer, de s’endormir, de se rassurer. Les tétées de confort stimulent également les seins et assurent une bonne production lactée. De plus, les bébés qui ont droit à des tétées de confort n’ont pas besoin d’une tétine. Ute Rock

« Mon congé parental sera bientôt terminé et je travaillerai à nouveau à temps plein. Dois-je cesser d’allaiter maintenant ? »
Un sevrage n’est pas nécessaire comme allaitement et emploi sont compatibles. À l’âge de 9 mois, votre enfant est déjà habitué aux solides et peut manger à la crèche avec les autres enfants. À cet âge, il n’est généralement plus nécessaire de pomper le lait et il sera suffisant d’allaiter votre enfant le matin et le soir. Selon la loi, vous avez également le droit de prendre deux pauses pour allaiter votre enfant (45 minutes pour une journée de travail de 8 heures). La plupart des mères qui allaitent commencent plus tard dans la matinée et rentrent chez elles plus tôt dans la soirée. Eliane Streitz.

« J’allaite mon bébé de 3 mois exclusivement. Nous avons une fête familiale prochainement et j’aimerais boire une coupe de champagne lors de cette occasion. Est-ce compatible avec l’allaitement ou est-ce que ce n’est compatible seulement lorsque mon bébé sera sevré ?  »
Si vous allaitez, et que vous souhaitez boire un verre de vin ou de champagne de temps à autre, il serait bien de le faire immédiatement après avoir allaité, pour avoir une pause plus longue jusqu’à la prochaine tétée. Vous ne devriez plus boire d’alcool 1 à 2 heures avant d’allaiter car la concentration de l’alcool est le plus élevée entre 30 à 90 minutes après avoir bu. Il va de soi que la consommation d’alcool devrait rester exceptionnelle parce que l’alcool passe dans le lait maternel et qu’il a un impact négatif sur le réflexe d’éjection dans les premières heures après la consommation. Ute Rock.

« Mon bébé a 4 mois maintenant. Dès le début, j’avais beaucoup de lait et donc, lors du pompage, j’ai pu créer une bonne réserve. J’ai rarement besoin de les nourrir. Que puis-je faire avec les fournitures congelées avant leur « expiration ? »
Ces précieuses réserves pourront certainement être consommées. Le lait maternel décongelé peut être utilisé, plus tard par exemple, pour des aliments complémentaires (bouillie / légumes, etc.). Ne vous inquiétez pas si le lait décongelé a une odeur légèrement acide. Cela est dû à l’enzyme lipase, qui reste également active dans le lait maternel réfrigéré et sépare les acides gras. Cette odeur légèrement acide est produite par le processus d’oxydation et n’a aucune influence sur la qualité. Vous pouvez également l’utiliser comme additif de bain (environ une tasse dans l’eau du bain), mais vous pouvez également soigner les fesses de votre bébé ou soigner ses blessures. Enfin, il existe toutes sortes de recettes pour la fabrication de crèmes ou de savons « maison » utilisant les réserves de lait maternel. Sabine Haupt.

« Que faire si mon bébé de six mois refuse les aliments solides ? »
Si votre bébé refuse les solides, il est possible qu’il ne soit pas encore prêt à consommer autre chose que le lait. Chaque bébé est différent et se développe à un autre rythme. Le lait maternel lui suffit toujours, il reçoit tous les nutriments dont il a besoin. Restez calme, observez votre bébé et proposez-lui des aliments lorsqu’il montre de l’intérêt. Ute Rock

– Bébé et petite enfance –

« A partir de quand mon enfant doit-il porter des chaussures? »
Votre enfant à besoin de chaussures à l’extérieur lorsqu’il commence à faire ses premiers pas. Les souliers doivent avoir des talons solides, une semelle amovible et s’adapter à son pied tant en longueur qu’en largeur. A la maison, courir pieds nus est plus sain car le contact direct avec le sol favorise le développement des muscles du pied qui devient ainsi plus fort. Si le sol est trop froid, optez pour des chaussettes antidérapantes

« Pourquoi mon bébé ne devrait-il pas être dans son relax trop souvent ou trop longtemps ?« 
Même si le dos n’est que légèrement incliné, le bébé y adopte en quelques sortes une posture assise. Si l’enfant est couché à plat sur le dos, il déplace son poids vers la tête. En revanche, dans le relax, son poids exerce une pression sur les vertèbres lombaires, ce qui entraîne une compression de la partie inférieure de la colonne vertébrale, ce qui peut entraîner une déformation de celle-ci. Le relax défavorise également le développement des mouvements des jambes, qui sont plutôt tendues au lieu d’être pliés, ce qui peut avoir un impact négatif lors des premiers mois.
Eliane Streitz. Plus de détails (en allemand) sur www.liewensufank.lu

« Mon bébé de 13 mois n’a pas encore de dents, est-ce normal? »
Inutile de s’inquiéter: la poussée dentaire peut parfois débuter à 15 mois. La mâchoire est toujours suffisamment musclée et ferme (en particulier les enfants allaités) pour que les aliments mous à moyennement solides puissent être facilement broyés. Sabine Haupt

« On m’a dit que je ne devrais pas laisser dormir mon bébé dans mon lit. Ce serait dangereux, car je pourrais l’étouffer pendant mon sommeil! »
Il est vrai que si vous voulez faire du cododo avec votre bébé certaines règles devront être respectées pour assurer la sécurité de votre enfant: Le lit doit disposer d’un matelas ferme (pas de matelas mou, de à eau ou de canapé); ne pas trop couvrir l’enfant (lui mettre un sac de couchage sans couvertures ou coussins supplémentaires); les parents doivent être non-fumeurs, ne pas avoir bu de l’alcool ni être sous l’influence de médicaments ou de drogues. Il faut s’assurer que le bébé ne puisse pas tomber du lit et la température de la chambre ne doit pas être trop élevée.
Si vous observez ces règles le cododo a certains avantages importants:
– Il facilite l’allaitement, car la mère n’a même pas besoin de se lever pour allaiter,
– Il assure un meilleur sommeil pour les parents qui n’ont pas besoin de se lever pour réconforter le bébé,
– Il permet une meilleure réactivité de la mère qui peut vérifier pendant la nuit l’état de l’enfant et répondre donc plus rapidement à certains signaux. Ute Rock

« Mon bébé de 3 semaines veut tout le temps être avec moi. Il veut rester dans mes bras ou bien être porté tout le temps. Mon entourage fait pression pour que je ne cède pas afin d’éviter qu’il ne prenne de mauvaises habitudes. Maintenant je ne sais plus quoi faire! »
Nos bébés ont par nature un besoin intense de contact physique. Si on les dépose dans leur berceau ou dans leur parc, ils se sentent seuls, abandonnés et en danger! Du temps de nos ancêtres, un bébé qui se trouvait seul dans un endroit risquait d’être la proie d’animaux sauvages! C’est pour cette raison que nos bébés réclament d’être avec nous, car ainsi ils se sentent en sécurité! Ce comportement change peu à peu avec l’âge – il ne faut donc pas avoir peur qu’un bébé prenne de mauvaises habitudes si on le prend dans ses bras ou si on le porte beaucoup! Ute Rock