Racisme: des mots pour en parler…

C’est quoi le racisme ?
A la base, c’est considérer que sa propre race est supérieure aux autres et/ou rejeter une personne parce qu’elle n’a pas la même couleur de peau, les même cheveux… Selon cette idéologie, il y aurait une hiérarchie entre les groupes humains, les « races ». Ce mot désigne aussi une attitude hostile à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes, des groupes d’individus en fonction de leur nationalité, culture etc..

Quelques mots pour en parler ?

  • Xénophobie: Hostilité systématique manifestée à l’égard des étrangers.
  • Antisémitisme: Hostilité systématique à l’égard des Juifs.
  • Islamophobie: Hostilité systématique envers l’Islam et les Musulmans.
  • Tziganophobie: Hostilité systématique à l’égard des Tziganes.
  • Tolérance: Respect de la liberté d’autrui, de ses opinions. Contraire: Intolérance.
  • Propagande: Ce que l’on fait pour répandre une opinion, une doctrine.
  • Homophobie: Rejet de l’homosexualité, hostilité à l’égard des homosexuels

lutte-contre-le-racismePourquoi le racisme ?
L’ignorance, la propagande, les préjugés et le manque d’éducation en sont les causes principales.

Le racisme existe depuis toujours…
A l’époque des grandes découvertes, les colons s’emparèrent de terres « nouvelles » en ignorant les individus qui s’y trouvaient depuis des générations. Des millions d’Africains furent réduits à l’esclavage pendant plusieurs siècles car considérés par les blancs comme des « sous-hommes ».
Au siècle dernier, des millions de Juifs furent exterminés par les nazis, une haine soutenue et justifiée par la propagande. Ce ne sont malheureusement là que quelques-uns des exemples poignants de notre histoire car il y eut encore de nombreux autres conflits et des millions d’autres victimes du racisme au cours de notre histoire… Encore aujourd’hui, l’actualité mondiale rapporte sans cesse des actes liés au racisme et à l’intolérance.

Dans presque tous les cas, c’est le désir d’acquérir ou de conserver un avantage qui ouvre la porte au racisme. La peur et l’ignorance sont des sentiments qui aident le racisme à s’installer dans les esprits.

Comment lutter contre le racisme?
Savoir et reconnaître que le racisme existe est un premier pas.
Oser en parler en est un second. Reste à combattre l’ignorance et les préjugés.

Les stéréotypes: nos pires ennemis !
Selon le dictionnaire Larousse, un stéréotype est une formule banale, une opinion dépourvue d’originalité; un cliché.
Exprimé de façon simplifiée: C’est penser que des individus, à cause de leur physique, leur nationalité ou leur origine, se comportent d’une certaine façon. Ces propos sont très souvent véhiculés au quotidien (à la maison, à l’école, entre amis…), parfois sans mauvaise arrière-pensée.
– Les femmes ne savent pas conduire
– Les Tsiganes sont des voleurs
– Les trains suisses sont toujours à l’heure
– Les blondes sont idiotes
– Les homosexuels ont le sida
– Les Arabes sont malhonnêtes
– Les Portugaises sont femmes de ménage
– Les Ecossais sont avares
– Les Juifs aiment l’argent
– Les « noirs » ont le rythme dans le sang
– (…) Si certains stéréotypes peuvent prendre la forme de compliments, ils ouvrent cependant grand la porte aux préjugés, au racisme et à l’exclusion. On est convaincu de quelque chose parce que de nombreuses personnes pensent cela (notre famille, nos amis…) ou tout simplement parce que l’on a entendu cela (à la télévision par exemple) sans se poser de questions.
Ne pas se laisser prendre au piège des stéréotypes, c’est faire un premier pas pour lutter contre le racisme et l’intolérance.

A savoir:
Au Luxembourg, comme dans de nombreux pays, les actes racistes et discriminatoires sont punis par la loi. En pratique, il n’est pas toujours aisé de les faire respecter (peur, incompréhension…) mais il faut lutter contre cela et oser dire tout haut que l’on est pas d’accord avec des propos ou actes racistes.