Halloween, fête d’ici et d’ailleurs…

Dès l'automne, citrouilles, araignées et monstres en tout genre font leur apparition...
Quelles sont les origines de cette fête venue "d'ailleurs" ?

bricolages-halloweenLa coutume
La fête d’ « Halloween » est célébrée le 31 octobre, veille de la Toussaint.  Les enfants se déguisent et  vont de portes en portes prononcer la célèbre formule :  « Trick or Treat », en d’autres mots :   » Un mauvais tour ou une douceur « .

Une fête américaine ?
Très populaire aux Etats-Unis, cette tradition oubliée chez nous pendant plusieurs siècles est originaire d’Europe ! Il y a bien longtemps, en Ecosse et en Irlande, cette fête marquait le passage au Nouvel An, l’occasion d’honorer les morts et de chasser les esprits maléfiques en allumant des feux. C’est tout naturellement que la fête accompagna les colons en Amérique…

Invité d’honneur: l’épouvante
Tout est bon pour fêter Halloween, du moment que cela soit bien  » épouvantable  » : Fantômes, sorciers, chauves-souris, araignées et monstres hideux prennent la forme de déguisements ou de décorations.

Pourquoi ? Dès les premiers jours de l’automne, Halloween incarne certaines vieilles craintes  : les journées deviennent plus courtes, les arbres se dépouillent… Le monde de la nuit est désormais peuplé d’êtres surnaturels, de créatures ignobles. Voilà qui explique les déguisements portés le soir d’Halloween.

Reine de la fête: la citrouille
Que serait Halloween sans la célèbre citrouille ! On sculpte celle-ci en lui donnant la forme d’une tête effrayante. Une vieille légende irlandaise,  » Jack-O’-Lantern  » raconte que Jack, un vieillard particulièrement avare, rencontre régulièrement le Diable et se moque à chaque fois de lui. Trop avare pour aller au paradis, le Diable n’en veut pas non plus. Condamné à errer sur terre, il se promène avec un navet évidé dans lequel brûle un petit peu de charbon ardent pour éclairer sa route… Du navet à la citrouille, la voilà aujourd’hui devant ta porte. Voir comment creuser la citrouille…

  » Trick or Treat « , un mauvais tour ou une douceur…
Cette tradition remonte au début du siècle dernier. Après avoir préparé la fête pendant presque tout le mois d’octobre, les enfants se déguisent et se maquillent pour aller envahir ensuite les rues et constituer leur butin de friandises en frappant aux portes. Les maisons signalées par une citrouille éclairée indiquent qu’il y a quelque chose à recevoir… si elle est éteinte, pas de chance !

Et au Luxembourg ?
Halloween se limite en grande partie aux décorations de portes et de fenêtres. Si le nom de la fête est connu, ses vraies origines restent floues et rares sont les enfants qui viennent prononcer la fameuse phrase devant notre porte. Pendant tout le mois d’octobre, et le soir du 31 octobre, bals et activités Halloween offriront l’opportunité de se plonger dans l’ambiance en participant à des ateliers ou en revêtant un affreux costume pour aller au bal.
Trauliicht brennen
Ce rituel traditionnel, propre à la région, remonte aux temps anciens. Il était organisé à l’automne lorsque les fermiers rentraient les vaches à l’étable pour l’hiver. A droite et à gauche des portes de l’étable, on faisait brûler des «Trauliichter». Ce sont des lanternes confectionnées à la main avec des betteraves évidées, dans lesquelles on sculpte des visages grimaçants et effrayants. En savoir plus…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page