Au Luxembourg

Roses Revolution

25 novembre
Une action contre le manque de respect et la violence en obstétrique.
8e édition

Une action pour dénoncer le manque de respect et la violence en obstétrique, en rapport avec la grossesse, la naissance et la puerpéralité.

Ce jour-là, toute femme concernée est invitée à placer une rose devant la maternité concernée, accompagnée ou non d’une lettre. Le but: briser le silence dans l’espoir du changement.

Toutes les femmes concernées peuvent participer à cette campagne et à contribuer avec une rose.
Peu importe si l’expérience s’est produite il y a plusieurs années ou non.

Les diverses formes de violences rencontrées:

  • Langage autoritaire et irrespectueux dans les mots et les tons, en particulier lorsque les femmes remettent en question les opinions et procédures suggérées des médecins et demandent des éclaircissements complets.
  • Menaces (la plus courante et la plus efficace pour forcer un consentement: « si vous ne faites pas X, votre enfant meurt » ou « ceci est fait comme je l’ai dit » ; « suis-je l’expert ou vous? »).
  • Injection de médicaments sans demander ni avis ni consentement.
  •  Interventions mécaniques sans explication ni demande de consentement (ouverture manuelle du sac amniotique ou décollement de membranes).
  • Examens vaginaux fréquents et non désirés.
  • Déni de liberté de mouvement.
  • Interventions sans fondement ni utilité médical et désapprouvées par l’OMS: Episiotomie, manoeuvres de Kristeller.

Plus de détails et envoi de roses virtuelles via www.facebook.com/The-Roses-Revolution-Luxembourg…